MESSAGE GENERAL

Bonjour tout le monde (bien qu'il ne doit pas y avoir beaucoup de visiteurs en ce moment)

Pour ceux et celles qui viennent régulièrement vous avez pu constater que j'ai arrêté de poster pendant un long moment. Il faut que je vous avoue que je n'ai plus beaucoup de temps pour lire, entre ma famille qui me prend pas mal de temps le week-end et les vacances et mes études le reste du temps. Ces dernières feront peut-être l'objet d'un article si j'en ai le temps.

Je vous promet cependant que je vais essayer de poster plus régulièrement.

 

LafacecacheedeLuna

La Face cachée de Luna (Original : Luna)

Julie Anne PETERS

2005 en France

Jeunesse

 

Synopsis : Liam, Luna. Deux prénoms, une personne. La Face cachée de Luna, c'est l'histoire de cet adolescent né dans le mauvais corps, épaulé par le narrateur, sa petite soeur. Cette dernière raconte le combat de sa soeur qui tente de faire voir au monde sa vraie nature, tout en essayant de s'en sortir avec sa propre vie de lycéenne.

 

Ce que j’en pense : Ce roman m'a été offert dans le cadre du SWAP de Lutte contre l'homophobie et je ne suis pas du tout déçue. Mais d'abord, un petit tour d'horizon de ce livre à mettre entre toutes les mains.

Dans ce bouquin, il n'y a pas qu'une histoire, il y en a deux. D'abord celle de Luna, ou Liam, cette transexuelle encore adolescent qui n'attend qu'une chose : pouvoir être elle-même. Car quoi de plus frustrant que d'être coincée dans un corps qui n'est pas le sien, avec toutes les attentes des gens autour de soi ? Comment annoncer à son père, qui rêvait tant d'un fils américain typique, qu'il a en réalité une deuxième fille non conventionnelle ? Parallèlement à ça, Regan, sa soeur et la narratrice de l'histoire, essaye de vivre une vie normale tout en épaulant une soeur mal dans sa peau, littéralement.

La reliure, originale avec une petite fenêtre en forme de papillion tout en restant sobre, simple, mais de couleur vive, donne envie d'ouvrir l'ouvrage.

Le ton est léger, enfantin. On pourrait vraiment penser que c'est une ado' qui a écrit le bouquin. On a ses ressentis, ce que j'aime dans la narration interne, ainsi que des souvenirs qui nous aident à comprendre le texte. Ils ne font pas tâche dans le récit, c'est un super point ; ils sont introduits par la narratrice et paraissent aller de soi.

Les personnages... Regan et Luna/Liam ne sont pas ce que l'on peut appeler des ado "normaux", et je pense que l'auteur aurait pu alléger la patte dans le stéréotype. Entre l'une qui réussit à peine dans ses études, élève solitaire et associale qui tombe amoureuse d'un garçon différent des autres, of course, et l'autre qui non seulement est transexuelle mais est également surdouée, histoire de donner une excuse pour lui faire sécher les cours. A côté de ça on a le père, caricature du père américain qui veut que son fils fasse du sport, ait une copine, soit viril et fort, et la mère semi-absente qui ne pense qu'au boulot et qui, le récit m'en a donné l'impression, s'en fiche complètement de ses enfants. Rajoutez un prof mysogine comme il y en a dans toutes les écoles américaines si on en croit les livres, séries et films, le brute de service fermé d'esprit. Vous avez la panoplie. Le seul personnage que je trouve attachant est Alyson, la meilleure amie, il est simplement dommage que l'on n'entende pas assez parler d'elle.

Cependant, ce n'est qu'une petite tâche au tableau, et le roman n'étant pas à la base pour les adultes mais plutôt pour les adolescents je peux comprendre ce petit défaut. Car en général, l'écriture est plaisante, et c'est un livre qui se lit rapidement, facilement et qui nous fait passer un bon moment de lecture même si le sujet en lui-même n'est pas une franche partie de rigolade. On réussit à compatir avec Luna et Regan, on réussit aussi à les comprendre, et j'imagine que c'est le but principal de l'auteure.

La transexualité est un sujet assez peu abordé dans le domaine de la littérature, peut-être parce que c'est un sujet qui gène certains, ou qui ne fait pas vendre, ou bien encore parce que c'est encore trop contemporain. Cela fait du bien de voir que certains auteurs réussissent à écrire de si belles histoires à partir de ce sujet délicat, surtout dans la littérature jeunesse.

 

Extraits :

« «Jolie». Un mot pour les filles. Comme on emploie «beau» pour parler des garçons. Liam avait raison : les gens ne parlent pas des garçons et des filles de la même façon. Ils attendent un comportement différent selont le sexe. Et quand les enfants ont une attitude «hors rôle», comme disait Liam, ils reçoivent l'étiquette de «garçon manqué» ou de «chochotte». »

« Mon frère était un trou noir dans mon univers. Il aspirait tout ce qui me restait de ma vie. On aurait dit que j'étais entraînée dans ce gouffre par une force que je ne pouvais pas combattre. Liam était déjà au fond. Nous étions ensemble au fond. Le gouffre était profond et sombre et se refermait sur nous. Nous ne pouvions pas bouger, ni remonter, ni voir assez clair pour trouver l'issue. »

« - C'est horrible parce que tu veux être cette personne que tu es ici (j'ai appuyé sur mon coeur) et ici (j'ai touché ma tempe). Mais tu ne peux pas, parce que tu n'as pas l'apparence que tu devrais avoir. Tu as une apparence de mec. Et les gens exigent que tu sois un mec. Chaque jour tu dois jouer la comédie, tenir un rôle, et le seul moment où tu peux être libre, c'est quand tu es seul, quand personne ne regarde et que tu peux te laisser aller. Dans ton univers, ton univers privé, tu peux te présenter de la manière dont tu veux que le monde te voie et te traite.»

 

Conseillé à : tous les lecteurs au moins un peu touché par la cause des transexuels. Bien que le public visé soit la jeunesse, je trouve que la simplicité du texte peut/doit être lue par tous les âges et tous les niveaux de lecteurs.